twitterfacebooktumblryoutuberss

Un jour j’irai au Bhoutan

Un jour j’irai au Bhoutan

Ah le Bhoutan … Vous ne connaissez peut-être pas ce petit coin d’Asie qui rime avec bonheur mais il n’est jamais trop tard. Alors oui, un jour j’irai au Bhoutan, avec ou sans toi tiens ! 😉 Croyez-le ou non mais j’ai récemment commencé une liste de choses que je veux absolument faire/découvrir et ce pays me tient vraiment à cœur.

Au Bhoutan, on parle en BNB

Ce sera assez peu concret pour moi de vous parler du Royaume du Bhoutan puisque je ne connais que peu de choses à travers quelques reportages vidéo et articles rédigés par ci par là mais si je peux vous permettre d’en savoir un peu plus, c’est déjà pas mal.

En gros, ce petit pays asiatique rime avec bonheur et à ce propos, saviez-vous qu’ils ne parlent pas en PNB là bas mais en BNB ? Et oui, cela veut dire « Bonheur National Brut ». Alors, ça vous en bouche un coin ? Moi oui ! Surtout quand j’entends le Premier Ministre (Jigme Yoser Thinley) dire qu’avant de faire de quelconque développement, il se demande toujours si au-delà de devenir plus riche, le pays sera plus heureux ?

Bon bon bon, c’est sûr, je ne maîtrise pas la politique du pays mais n’empêche qu’un tel discours ne me laisse pas de marbre.

Pourquoi j’ai envie d’aller au Royaume du Bhoutan ?

Vous l’aurez compris, j’aime les choses simples, j’aime la vie, j’aime les sourires, bref, pour moi, aussi légère que cette citation puisse paraître, le bonheur se trouve dans les choses simples et les Bhoutanais sont la représentation humaine de ce dicton. Voilà pourquoi le Bhoutan m’attire tant (la rime est involontaire mais elle sonne plutôt bien non ?! 😉 )

Bref, demandez-moi de choisir entre un sac de luxe ou un voyage au Bhoutan, vous connaissez la réponse. Remarquez, ce Royaume est assez difficile d’accès alors il coûtera certainement plus qu’un sac à main de grande marque mais il me procurera 100 fois plus de bonheur et je n’aurai aucun regret à casser ma tirelire pour un voyage !

Comment on fait pour s’y rendre ?

Et bien ce n’est pas une mince affaire chers amis ! Pas de vol direct depuis la France, il faut passer par l’Inde, le Bangladesh ou la Thaïlande. Aussi, sachez que, visiblement, vous ne pouvez pas y aller en solitaire et êtes (semble-t-il) contraint de passer par une agence de voyages puisque le pays se montre assez strict envers les touristes. Dommage, moi qui préfère voyager avec un sac à dos, j’espère que cette situation finira par changer même si je comprends aussi que le pays souhaite se protéger. Toutefois, même si je déteste les voyages organisés, si c’est le prix à payer pour aller au Bhoutan, je signe tout de suite 🙂 ! Vous trouverez un peu plus d’infos ici.

Situation géographique du Bhoutan

Le bonheur mais pas que

C’est sûr, on est quand même loin du pays des Bisounours (bien que ce dernier ne me fasse pas rêver plus que ça) mais en dehors du BNB, il existe tout de même des problèmes dans ce petit Royaume. C’est sans surprise me direz-vous car chaque pays a ses avantages et ses inconvénients et le Bhoutan n’est pas épargné par le chômage ou l’endettement et certainement d’autres points sensibles que nous ignorons.

Néanmoins, quand on voit le sourire de ces gens qui se disent heureux avec si peu, ça mérite réflexion vous ne croyez pas ? A chacun sa définition du bonheur mais pour moi c’est sans hésitation la simplicité.

Pour finir, je vous propose de visionner ce reportage qui a été diffusé sur Arte en mars 2013 et qui est repassé hier soir mais comme je l’ai raté, j’ai fouiné un peu et je l’ai retrouvé sur le oueb. C’est parti pour 48 minutes au Royaume du Bonheur :

Vous je ne sais pas mais moi, de voir tous ces sourires, ça ne me laisse pas indifférente 🙂 !

Ecrit par Cyn

J'aime voyager, rencontrer des gens, admirer des paysages, découvrir des peuples, goûter la gastronomie locale, parler des langues étrangères. J'aime passer du temps sur internet, bloguer, écrire, tweeter, partager, apprendre, découvrir et échanger sur les réseaux sociaux. J'aime rire, à en pleurer, sourire, positiver, imaginer et aller toujours plus loin.

12 Commentaires

  1. Laurent · 5 décembre, 2013

    Le Bhoutan, j’y ai déjà songé, mais pour moi c’est non pour le moment. Je peux comprendre leur politique de sélection des touristes par l’argent pour ne pas être envahi, mais du coup, payer 250$ par jours (si j’ai bonne mémoire, c’est le minimum), je n’y suis pas prêt. C’est pas uniquement le prix en lui même en fait, mais j’ai remarqué que la plupart du temps, dans ce genre de voyages chers, je ne me trouve pas vraiment dans mon élément. Je ne suis pas sur la même longueur d’onde que les autres du groupe. On peut y voir un certain manque d’adaptabilité, c’est vrai, mais bon, je ne sais pas, c’est comme ça.
    Et je me demande tout de même aussi si le BNB ne tient pas tout de même un peu de la propagande. J’avais lu plusieurs articles de personnes qui y étaient allées et qui étaient revenues à moitié septiques. Au Bhoutan, les gens ont le sourire certes, mais la misère y est tout de même très grande et les jeunes aimeraient bien que leur pays s’ouvre davantage au monde.
    Mais évidemment, n’ayant aucune expérience de ce pays, je ne fais que rapporter des impressions glanées ici et là.
    Laurent a récemment publié : One Chaï fête son premier anniversaireMy Profile

    • Cyn · 5 décembre, 2013

      Bonjour Laurent,
      Merci pour ton commentaire !
      C’est sûr, il y a certainement des faces cachées de ce pays, comme tous les pays j’ai envie de te dire ! Maintenant, même si les personnes qui s’y sont rendues demeurent dubitatives, ça ne me dissuadera pas d’y aller et de juger par moi-même … un jour j’espère 🙂 !
      Bien sûr que c’est un pays pauvre et c’est évident qu’il souhaite s’ouvrir au monde, se développer etc.
      Quand je repense à mon trip au Laos, c’est aussi la misère là bas et pourtant, je peux t’assurer que les gens ont le sourire, que les enfants s’amusent avec rien et qu’ils sont courageux. Bien sûr, ils n’ont pas le choix mais au moins, ils ne baignent pas dans notre société de consommation merdique où les enfants naissent avec une tablette tactile dans leur berceau et sont constamment en train de se plaindre !
      Pour en revenir au Bhoutan, c’est sûr que cette image du bonheur peut laisser perplexe, mais le mieux serait de s’y rendre et de juger par soi-même :-). Ce que j’admire c’est la simplicité et ce n’est pas partout que tu verras une famille heureuse avec des vaches, du beurre, du fromage et du riz !

    • Laurent · 5 décembre, 2013

      Effectivement, j’ai gardé moi aussi du Laos le souvenir de beaucoup de sourires et et je partage pas mal, je pense, ton avis sur notre société de consommation. Et j’adhère tout à fait également à l’idée d’aller voir ça soi même. Pourquoi je ne le l’applique pas pour le Bhoutan dans ce cas tu vas me dire ? Eh bien sans doute parce que je ne suis pas toujours forcément complètement cohérent avec moi même 😉
      Disons pour faire court que ma remarque allait dans le sens ou l’on a souvent tendance à rendre assez romantique quelque chose qui ne l’ait pas forcément, et moi le premier. Plusieurs livres de JC Guillebaud (un journaliste qui a pas mal baroudé) m’avaient fait pas mal réfléchir à ce sujet.
      Enfin, si tu y vas un jour, t’oublies pas de nous en parler évidemment !
      Laurent a récemment publié : L’Inde du Sud côté Kerala et KarnatakaMy Profile

      • Cyn · 6 décembre, 2013

        Tu as raison, on idéalise des choses qui n’ont peut-être pas lieu de l’être. Après, tout dépend où on se place et c’est assez vicieux puisque si on prend un exemple « tout bête », on admire les populations qui sont heureuses avec pas grand chose tandis que celles-ci nous admirent avec nos quantités de choses auxquelles elles n’ont pas accès …
        Promis, le jour où j’aurai de quoi étoffer mon argumentation sur la Bhoutan, je partagerai ça avec vous 🙂 !
        Merci pour tes commentaires Laurent et surtout de prendre le temps de me lire et de réagir !
        A bientôt !

  2. Mathieu · 5 décembre, 2013

    Je te rejoins de ce point de vue Cynthia, on peut vivre simplement et etre heureux. Le développement des pays rend nos vies moins rustiques mais pas forcément plus heureuses. La technologie et l’industrialisation font des mégapoles un lieu de stress et de pollution atmosphérique. On appelle ça l’évolution.

    D’un autre coté, nous avons les pays tres fermés, comme ce pays de c… coréens du nord, ils ne se rendent pas compte de leur conditions de vie tres oppressées. Sont-ils vraiment déprimés et malheureux ? Ils faudrait leur demandé. Ce régime n’est certainement pas un exemple, mais je souhaite montrer, que bonheur, développement industriel et politique sont pas forcément correlés.
    Mathieu a récemment publié : Batterie Externe USB Teck Net : Le TestMy Profile

    • Cyn · 6 décembre, 2013

      Tu as raison Mathieu et effectivement, on a tendance à penser que les populations moins aisées que nous nous envient … Très honnêtement, c’est vrai, peut-être que certaines choses les font rêver mais au final, on peut aussi inverser la tendance et nous comparer avec des personnes richissimes : est-ce qu’on est malheureux de ne pas vivre dans une villa et de ne pas rouler en Ferrari ?
      Comme tu le dis, c’est aux personnes concernées qu’il faut demander ce qu’elles ressentent plutôt que de juger à leur place ! 🙂

    • Laurent · 6 décembre, 2013

      Pour rebondir sur ce que dit Mathieu, une amie m’avait parlé d’une étude qui disait que si on demandait aux gens s’ils étaient satisfait de leur vie, le pourcentage de contents/pas contents est exactement le même dans un pays donné quelle que soit la catégorie socioprofessionnelle et les revenus. Certaines personnes ne seront jamais contentes, quoi qu’elles aient. Donc effectivement, je suis d’accord que développement et bonheur ne sont pas très corrélés.
      Laurent a récemment publié : One Chaï fête son premier anniversaireMy Profile

  3. Chris · 6 décembre, 2013

    Je suis comme toi, je rêve depuis un moment d’aller dans ce pays. D’ailleurs, pour être sur d’y aller un jour, je m’interdis de retourner au Népal ou en Chine, deux pays que j’adore, tant que je n’ai pas été au Bhoutan.

    D’ou vient cette envie ? Une présentation au lycée qui nous avait montré le périple d’un groupe d’élève. A l’époque, j’étais très asthmatique, nul en sport et je ne me croyais pas capable de faire des treks en altitude. Mes différents voyages m’ont prouvé le contraire 😉
    Chris a récemment publié : Grande Muraille de Chine : quel site et quelles activités ?My Profile

    • Cyn · 6 décembre, 2013

      J’adorerais aller au Népal aussi !
      Je te souhaite d’aller au Bhoutan alors 😉 !
      Et oui, je me dis souvent que tout est possible et à priori tu sembles l’avoir démontré …
      Merci d’être passé Chris, à bientôt !

  4. Véronique · 9 décembre, 2013

    Je viens de découvrir votre blog à travers un article sur le blog http://www.tranches-de-marketing.com. Bienvenue à moi 😉
    Bhoutan est une destination qui va s’ajouter à mon programme de tour du monde.
    Véronique a récemment publié : ouvrir un compte bancaire
    My Profile

  5. Rattana · 10 décembre, 2013

    Bonjour Cynthia,

    Je vais t’avouer une chose, le Bhoutan…je ne savais même pas que cela existait honte à moi -_- mais heureusement que je suis tombé sur ton article 🙂

    Comme tu dis, les choses simples peuvent suffire à nous rendre heureux, certaines personnes vont penser autrement et auront besoin d’autres choses pour les rendre heureuses.

    Je pense que tant qu’on n’a pas essayé on ne peut pas trop dire. Je suis allée rendre visite à la famille de mon père lors d’un voyage au Cambodge en décembre 2012, et ce sont des paysans qui n’ont que leurs terres et la pêche pour vivre mais c’est toute leur richesse !
    Ils sont auto suffisants et sont heureux ? En fait, je ne leur ai pas demandé. Ils ont une vie simple (même s’ils travaillent dur) comparée à la mienne mais je pense que le bonheur dans ce genre de pays va au delà de la notion de simplicité.
    Rattana a récemment publié : Permis de conduire au Cambodge facile à avoirMy Profile

    • Cyn · 10 décembre, 2013

      Bonjour Rattana,

      Merci d’avoir lu et commenté mon article 🙂 !
      Ce que tu écris est très intéressant. Effectivement, dur de donner un avis sans savoir réellement de quoi on parle … C’est vrai, le Bhoutan m’intrigue et m’attire mais au fond, je ne pourrai rien affirmer jusqu’à ce que j’y mette les pieds.

      J’admire ces paysans dont tu parles, qui n’ont « que » leurs terres et leurs animaux mais comme tu le dis, on ne sait pas réellement si eux sont vraiment heureux. Néanmoins, ils ont peut-être moins de tentation contrairement à nous autres qui baignons dans une société de consommation nous invitant à l’excès au quotidien …
      C’est un sujet sur lequel j’aime partager mon avis et avoir ceux des autres mais ce qui est sûr c’est qu’au-delà de la notion du bonheur, ces personnes sont courageuses et ne cesseront de m’épater 🙂 ! Alors oui, ce pourrait être une partie de la définition du bonheur à mes yeux mais peut-être pas pour eux en effet.

Commenter

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.