twitterfacebookgoogletumblryoutuberss

Voyager seule ou en couple: match nul

Voyager seule ou en couple: match nul

« Alors, tu préfères voyager seule ou en couple? »

J’adore cette question et ça me plaît d’y répondre! Pour avoir testé les deux, il y a des côtés positifs et négatifs pour chaque cas de figure. Voilà ma réponse qui, selon moi, me semble être la plus appropriée: c’est différent.

Voyager en couple

J’ai toujours pensé que voyager en couple, je dis bien « voyager », pas « partir en vacances », est un excellent moyen de savoir si je suis avec la bonne personne.

La vie en couple est une autre forme de voyage

En ce qui me concerne, voyager avec Lui, c’est LE test pour savoir si ce sera pour la vie. Certes, rien n’est jamais acquis mais c’est le moyen principal (pour moi) de tester la solidité de mon couple. Pourquoi? Parce qu’en voyageant, c’est impossible de tricher sur sa véritable personnalité. Au mieux, on se rend compte de qui on est vraiment, au pire, on finit par se détester soi-même… C’est un vrai challenge, une belle aventure qui peut nous lier pour la vie ou avoir l’effet inverse.

A tous ceux qui diront « oui mais en voyage c’est un cadre idyllique bla bla bla ». Idyllique ou pas, un couple peut ou ne peut pas tenir la route, qu’importe le cadre. D’ailleurs, ça me plaît aussi de souligner que dans la vie de tous les jours, un couple passe rarement autant de temps ensemble donc, encore une fois, un environnement paradisiaque ne panse pas les maux ni les épreuves d’un couple. Au contraire, c’est même encore plus intense en étant hors de sa zone de confort c’est-à-dire loin des proches et de nos moyens habituels pour se consoler. Le couple voyage physiquement et mentalement.

Communication, honnêteté et confiance

Il faut s’accorder pour prendre des décisions (choisir un itinéraire, un endroit pour manger, un moment de pause, une activité…), faire face aux baisses de moral, avoir des problèmes de santé hors de sa zone de confort, subir des pannes d’énergie, gérer les disputes et puis il faut quand même penser à soi et ne pas se noyer dans le « on fait tout à deux ».

Quand je pense à voyager en couple, j’ai deux expériences complètement distinctes en tête. D’un côté, une relation longue, de l’autre, une histoire d’amour née en voyage. Vous allez me dire « non mais rien à voir ». Certes, les deux situations et les deux hommes en question n’ont strictement rien à voir. Il ne s’agit pas ici de dire avec lequel c’était mieux mais de partager des expériences que j’ai vécu pendant chaque période.

J’ai vécu de beaux moments et je n’en retiens que le meilleur. Néanmoins, je me rends compte que j’ai parfois manqué beaucoup d’opportunités et que je n’ai pas toujours été honnête avec moi-même. Je me suis gâchée des instants dont j’aurais dû profiter mais je n’ai pas refait la même erreur!

Être 24h/24 et 7j/7 avec quelqu’un, ce n’est pas toujours une partie de plaisir et j’insiste sur trois points essentiels: la COMMUNICATION, l’HONNETETE et la CONFIANCE. Sans surprise, à la maison ou sur la route, ce sont les clés d’une affaire qui roule ou qui finit par crever! Au final, c’est quitte ou double! Soit c’est pour la vie, soit on arrête le massacre avant qu’il ne soit trop tard.

  • Communication: tout se dire, que ce soit un sentiment, un malaise, un doute, une question, une blague (ça c’est pour moi 😀 ), il faut s’exprimer.
  • Honnêteté: être honnête avec l’autre et ne pas jouer de rôle mais aussi être honnête avec soi-même et ne pas chercher à faire plaisir à l’autre en s’oubliant totalement.
  • Confiance: se confier, avoir confiance en l’autre et surtout avoir confiance en soi quelle que soit la situation.

Aussi, il ne faut pas redouter de ne rien avoir à se dire! Forcément, chacun est plus ou moins bavard mais vivre les mêmes moments ensemble ne veut pas forcément dire les ressentir de la même façon! Du coup, c’est chouette d’échanger là-dessus. Et puis parfois, on a le droit de profiter du silence aussi!

Voyager en couple, c’est du bonheur à condition d’être avec la bonne personne mais dans tous les cas, on en tire des leçons utiles.

Feuille d'amour

L’intimité

  • Pour les moments gênants…

Je repense à la vidéo de Little Gypsy qui galère pour aller aux toilettes devant son mec, joué par notre cher Alex. C’est véridique mais les solutions sont multiples (heureusement!). Le trône blanc est un passage obligé pour tout être normalement constitué alors il n’y a aucune honte à avoir là-dessus! Il faut simplement s’accorder de l’intimité et en profiter pour appeler un pote pendant ce temps là, aller faire une balade, piquer une tête, aller boire des coups avec les voisins, et j’en passe.

  • Pour les moments d’amour…

En voyage, c’est un vrai terrain de jeu grandeur nature! La créativité bat son plein et on peut se retrouver à tester des trucs parfois tordus! 😉

  • Pour les moments de solitude…

Il est bon de se retrouver seule parfois. Qu’importe ce qu’on fait pendant ces quelques minutes, heures, jours, c’est bon et nécessaire d’avoir du temps pour soi, comme à la maison. La vie de couple c’est top mais tout ne doit pas tourner autour de ça!

Le silence

C’est vrai qu’il faut communiquer mais un truc que j’ai testé et que j’ai bien kiffé: le silence à deux. En fait, nous avons trouvé un spot pour observer le coucher du soleil, loin du bruit, loin de tout, en plein coeur d’une forêt bordée par un lac. Il n’y avait absolument personne et aucun bruit en dehors du chant des oiseaux. Nous étions là, tous les deux, à contempler la beauté de la nature sans dire un mot. C’était magique et apaisant après une journée mouvementée en moto!

Les petits plus et les petits moins

Dans la vidéo de Little Gypsy, pour la partie du mec qui oublie qu’il voyage avec sa copine et pas avec son pote, ça peut aussi être super drôle! Au Vietnam, ça me plaisait qu’on passe par des chemins que je n’aurais probablement pas envisagé en étant toute seule en moto, par exemple! En fait, ça a du bon d’avoir des moments de couple, c’est sûr, mais c’est quand même un vrai régal d’être avec un mec qui t’embarque dans des plans (parfois foireux) qui se transforment en expériences uniques! L’aventure quoi! C’est bon d’avoir des fous rires avec celui qu’on aime. 🙂

C’est aussi vachement cool d’avoir son mec quand on se retrouve face à des insectes qui font 2 fois notre taille! Oui, bon, ok, ça c’est la vision un peu exagéré d’une fille… Mais vous voyez c’que j’veux dire n’est-ce pas?

Après, voyager avec son amoureux, ça peut aussi être un handicap quand il faut se lever du lit et qu’on se sent tellement bien dans ses bras qu’on a du mal à en sortir… Ouais, ça, c’est méga dur!

Être avec lui c’est aussi bien arrangeant quand t’as envie de te mettre la tête à l’envers: tu ne passes pas pour une poivrotte solitaire et tu ne te mets pas dans des situations qui pourraient t’attirer des ennuis…

Ah et quoi de mieux qu’une flopée de locaux qui te parlent de mariage quand t’es méga fière de t’afficher avec celui qui te mets des étoiles plein les yeux et des papillons dans le ventre?! Allez, avouez-le, ça fait du bien à l’ego et ça ouvre des sujets de conversation 😉 !

Aimer voyager, et après?

Pour qu’un couple réussisse un voyage, il ne suffit pas simplement d’avoir cet amour commun de la vadrouille puisque chacun a sa conception de l’aventure et ça peut devenir gênant quand elles ne s’accordent pas. L’avantage, c’est qu’on voit rapidement si ça peut passer ou casser! En somme, ce doit être naturel.

C’est facile de voyager en couple quand tout va bien mais quand il s’agit de résoudre des conflits ou des désaccords, c’est là qu’on se rend compte de la solidité d’une relation.

Si malheureusement l’histoire d’amour se termine en voyage , il faut se dire que c’est un mal pour un bien (facile à dire mais je le dis car je l’ai vécu) et que si une telle aventure nous éloigne plus qu’elle nous rapproche, alors ce sera le même effet à long terme et ce n’est, bien évidemment, pas ce qu’on recherche.

Par contre, attention à ne jamais prendre de décision à la légère! J’aime beaucoup cette citation disant:

Don’t make a permanent decision for your temporary emotion

« Ne prenez pas une décision permanente selon vos émotions temporaires. »

En clair, sous la colère, on est tenté de dire des méchancetés et d’en venir à des décisions radicales mais au contraire, il faut veiller à retrouver son calme et communiquer quand chacun est tranquille et ouvert au dialogue. Si ça pète trop fort, chacun s’éclipse, se calme, et la communication pourra se faire ensuite. Parfois, ça s’arrange, parfois, c’est le moment de se dire au revoir.

Voyager seule

Par où commencer?

C'est carrément chiant de se prendre en photo toute seule...

C’est carrément chiant de se prendre en photo toute seule…

Voyager seule, c’est une expérience exceptionnelle, comme en couple. Mais là, aucune contrainte de compagnie (attendez avant de vous exciter malheureux!!!). C’est bon d’être libre, de pouvoir décider sans attendre l’approbation de qui que ce soit, de changer de cap à la dernière minute sans se soucier de quelqu’un, d’être égoïste sans se dire qu’on pourrait vexer sa moitié, d’avoir des coups de coeur différents…

Alors évidemment, c’est moins fun quand on vit des moments magiques et qu’on a personne avec qui les partager, quand on se trouve dans des situations difficiles et qu’on a personne pour nous réconforter, quand on se sent seule et qu’on a personne à qui parler…

Toutefois, ce voyage en solo est un bel accomplissement et un défi incroyable que je suis ravie d’avoir vécu! Un des plus beaux moments de ma vie.

Bien entendu, je tiens à souligner que durant chacun de mes voyages, en solo ou accompagnée, j’étais à des étapes différentes de ma vie alors si je suis tentée de dire que j’ai préféré être seule, j’ai quand même bien kiffé mon chapitre en couple! Et puis, tomber amoureuse en voyage, ça décoiffe! D’ailleurs, l’histoire d’amour d’Ana en est un excellent exemple (je ne vous raconte pas mon histoire car je ne saurais trouver les mots justes pour la raconter aussi bien qu’Anastasia). Parfois, il suffit de quelques jours pour s’éprendre de quelqu’un quand on est sur la route et ça a été le cas pour Ana comme pour moi. Croyez-moi, ce n’est pas une amourette passagère!!!

Bref, quand tu voyages seule, tu t’ouvres beaucoup plus et beaucoup plus facilement aux autres parce que mine de rien, quand tu plonges dans les yeux de ton amoureux, ça peut arriver de zapper complètement ce qui se passe autour! Evidemment, il y a des exceptions et certains couples sont très accessibles et très ouverts, au même titre que les aventuriers solitaires, mais c’est quand même différent et ça n’a rien de négatif, c’est juste un constat.

Outre cela, je reconnais qu’en étant seule, il m’est souvent arrivée de fuir les couples. C’est certainement débile mais je préférais m’entourer de baroudeurs solos. Pourquoi? Pour partager des choses entre solitaires et entre personnes étant dans la même situation.

Au final, j’ai rencontré des couples avec lesquels j’ai passé beaucoup de temps et de moments inoubliables (Axelle et Mathieu, Gwen et Julien, pour ne citer qu’eux 🙂 ).

En voyageant en solo, tu rencontres un paquet de gens! Avec certains, tu noues des liens très forts, éphémères ou non, mais tu peux décider de rester seule à n’importe quel moment, sans avoir à te justifier, et ça, c’est quand même le pied!

Quand les locaux ou même les étrangers m’ont croisée seule, j’ai toujours eu le sentiment qu’ils étaient intrigués et/ou qu’ils me voulaient du bien. Je ne sais pas si j’ai eu de la chance mais je ne me suis jamais sentie en danger pendant ces 5 mois de voyage en Asie! D’ailleurs, il m’arrivait très souvent de sourire voire de rire toute seule tellement je me sentais bien. Véridique!

Bien sûr, j’ai eu quelques coups durs: peines de coeur (on s’attache vite en voyage, je le répète), moral dans les chaussettes, catastrophe naturelle, solitude, doutes, culpabilité, chocs divers… Des coups durs que j’aurais très bien pu avoir à la maison mais que j’ai parfois dû gérer toute seule et ça, ce sont des leçons de vie que je suis heureuse d’avoir expérimentées.

Après la pluie vient le beau temps, comme on dit, et c’est vrai.

Faire ma route en solo hors de ma zone de confort a toujours été LE challenge que je voulais relever.

J’ai réalisé beaucoup de choses sur moi-même et aussi sur ma future vie de couple. En solo, je me disais que je n’avais jamais été aussi libre! Finalement, je suis ravie d’avoir réalisé qu’il est possible d’être libre en étant en couple!

En guise de conclusion, mon voyage idéal, c’est d’être complètement libre à deux! 😉

Ecrit par Cyn

J'aime voyager, rencontrer des gens, admirer des paysages, découvrir des peuples, goûter la gastronomie locale, parler des langues étrangères. J'aime passer du temps sur internet, bloguer, écrire, tweeter, partager, apprendre, découvrir et échanger sur les réseaux sociaux. J'aime rire, à en pleurer, sourire, positiver, imaginer et aller toujours plus loin.

6 Commentaires

  1. Franck · 21 septembre, 2015

    Super article Cynthia !

  2. Fifi · 21 septembre, 2015

    Tchô Cynthia,
    Ton article m’a interpellé car vu mon grand âge, j’ai eu l’occasion de voyager des deux façon, à savoir à deux mais le plus souvent seul.
    Et c’est seul que j’ai appris le plus, seul que j’ai pris le plus de plaisir, seul que j’ai ressenti le plus le sentiment de liberté, seul que j’ai le plus apprécié et compris le monde !
    Ce constat est personnel et chacun le vit différemment, si bien que je ne donnerai aucun conseil.
    Je dirai simplement aux jeunes gens pour qui voyager semble indispensable à leur épanouissement de le vivre comme bon leur semble, seul ou à deux, la vie se chargera bien de leur fournir les armes nécessaires et l’expérience fera le reste.
    CARPE DIEM.
    Je t’embrasse.
    Fifi

    • Cyn · 21 septembre, 2015

      Mon cher Fifi,
      C’est toujours un plaisir de te lire. Merci d’avoir commenté.
      Je te rejoins sur le voyage en solo.
      C’est vrai que c’est difficile de donner des conseils car nous sommes tous différents… Toutefois, je pense très sincèrement qu’on apprend énormément que ce soit seul ou accompagné à partir du moment où nous sommes ouverts d’esprit. Je suis vraiment heureuse d’avoir pu expérimenter chaque cas de figure avec des variantes. J’aime voyager seule et j’aime aussi voyager en couple. Néanmoins, pour le deuxième cas de figure, encore faut-il être avec la bonne personne… Ça fait vraiment une grosse différence! Condition qui ne risque pas d’embêter un baroudeur solo!
      A bientôt!
      Bisous

Commenter

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.