twitterfacebookgoogletumblryoutuberss

Acheter une moto au Vietnam

Acheter une moto au Vietnam

Dans mon article précédent, j’abordais plutôt mes impressions sur l’acquisition de ma moto et mon trip au Vietnam. Ici, je vais détailler un peu plus tout ce qui est lié à l’achat et la gestion d’une moto au Vietnam. Au passage, je vous propose de découvrir mon guide NotMad pour voyager à moto au Vietnam dans lequel j’ai rassemblé mon expérience et les infos essentielles qui vous permettront de vivre, vous aussi, ce voyage incroyable à moto au Vietnam.

Quelques conseils pour acheter une moto au Vietnam

Je ne prétends pas être pro en la matière mais d’après mon expérience, voici quelques petites choses qui pourraient vous être utiles si vous comptez acheter une moto pour découvrir le Vietnam.

Les prix varient entre 250$ et 300$ pour une moto en bon état. Si c’est moins cher, soit vous aurez des choses à changer/réparer, soit le propriétaire veut rapidement s’en débarrasser. Si c’est plus cher, c’est souvent qu’il y a de la customisation dans l’air.

J’ai acheté la mienne 270$ (au lieu de 280$, oui je sais, ce n’est pas de la grande négociation MAIS avec 10$ au Vietnam, on peut manger 10 fois ou se payer 2 nuits d’hôtel 😉 ).

Voici une photo de ma liste de choses à vérifier avant d’acheter ma moto:

Liste des choses à vérifier pour l'achat d'une moto au Vietnam

Idées de choses à vérifier avant d’acheter une moto

Où acheter votre moto?

La plupart du temps, à Ho Chi Minh City ou Hanoi pour avoir plus de choix.

Comment ça se passe pour l’assurance?

Alors, c’est une question intéressante à laquelle j’ai peur de vous donner une réponse erronée. J’avais mon assurance voyage me couvrant en cas d’accident en deux roues. Néanmoins, il faut avoir un permis adéquate pour être couvert. Certains disent que le permis international suffit, d’autres affirment qu’il faut un permis vietnamien… En somme, ça reste un mystère pour moi donc si quelqu’un a la réponse, je veux bien savoir.

Vérifier ce qui a été réparé?

C’est intéressant de savoir ce qui a été déjà réparé ou changé.

Quel trajet a été emprunté?

Pour avoir une idée du nombre de kilomètres parcourus ET du type de routes prises (certaines routes sont en très mauvais état alors la moto peut en « souffrir »…).

Quels papiers faut-il avoir?

La « blue card » de la moto – équivalente à notre carte grise – et « c’est tout ». Je mets des guillemets car comme je le disais plus haut, il faut certainement un permis de conduire local. Pour ma part, j’avais mon permis international et mon permis français (car le permis international n’est pas valable sans le votre permis français à l’appui) mais je ne me suis jamais faite contrôler… Pensez à vérifier que les informations sur la blue card correspondent bien à la moto.

Quel matériel prévoir? 

  • Des tendeurs élastiques: pour attacher le backpack (et autres bricoles) sur le rack derrière.
  • Un poncho: vraiment indispensable d’en prendre un résistant en cas de fortes pluies.
  • Une bâche: pour protéger vos affaires de la pluie/boue/poussière.
  • (Un cadenas): je n’ai jamais utilisé le mien car je prenais tout le temps des hébergements avec « parking » pour avoir l’esprit tranquille donc j’ai mis des parenthèses car ce n’est pas primordial.
  • Un casque: évidemment, là, la question ne se pose même pas! Compte tenu de la dangerosité des routes et de la circulation au Vietnam, il faut porter un casque! Idéalement, avec une visière, c’est grandement utile (contre les insectes, la poussière, etc.).
  • 2 jeux de clés: c’est idéal mais pas primordial, à vous de voir. Aussi, ne pas les garder ensemble et mettre le double ailleurs si jamais vous perdez une clé (ça semble logique mais un incident arrive vite).
  • Une GoPro!!! Si vous pouvez fixer votre GoPro sur votre casque, alors vous allez pouvoir vous régaler quand le moment sera venu de visionner vos vidéos! Je regrette de ne pas avoir pu filmer certains de mes trajets car j’ai contemplé des choses merveilleuses alors s’il me reste les souvenirs, je ne peux malheureusement pas vous en faire profiter comme il se devrait…

Ce qu’il faut vérifier avant d’acheter la moto:

  • Si vous voulez absolument une véritable Honda Win, en sachant que la plupart sont des répliques, il faut regarder le moteur sur le côté. Toutefois, ça semble se passer aussi bien avec des vraies que des fausses.
  • Feux
  • Pneus
  • Roues
  • Compteur kilométrique (il est fréquent qu’il ne fonctionne pas mais pour ma part, je gérais ma vitesse au feeling, selon la dangerosité des routes et quand je voyais la police 🙂 )
  • Freins (main droite avant, pied droit arrière)
  • Fourche
  • Amortisseurs
  • Clignotants
  • Klaxon (SUPER IMPORTANT et nécessaire!)
  • Démarreurs au pied et électrique
  • Embrayage
  • Béquilles (côté et centrale)
  • Huile (demander quand a été faite la dernière vidange et à quelle fréquence sur tout le trajet)
  • Faire un tour pour la tester, évidemment, et écouter si le moteur fait un bruit étrange
  • Faire confiance en son instinct! 🙂

Toujours contrôler

  • L’huile à changer tous les 300-400 km environ et ça ne doit pas coûter plus de 80-100 000 dong à chaque fois
  • Les pneus qui peuvent s’user rapidement à cause des routes en mauvais état et des conditions météo qui peuvent être extrêmes
  • Les freins qui sont souvent sollicités surtout en montagne! Pour éviter de trop utiliser les freins, pensez à utiliser l’embrayage pour ralentir plutôt que de freiner trop fort en étant en 4e.
  • La moto en général (un clignotant qui ne fonctionne plus, un feu qui se décolle, un câble sur le point de casser, etc.)

Encore une fois, je me base sur mon expérience et j’ai peut-être omis d’autres choses mais sachez que vous trouverez des mécanos PARTOUT (sauf en montagne, vous pourrez vous retrouver seul pendant plus de 200km) et qui connaissent très bien ce genre de moto! Si c’était à refaire, j’embarquerais de l’outillage pour me débrouiller seule pour quelques bricoles, autrement, ça reste très abordable d’assumer les réparations (j’ai déboursé environ 100$ pour toutes les réparations sur un mois).

Ne vous inquiétez pas non plus pour la communication. Quand je savais ce qu’il fallait réparer, je montrais du doigt. Autrement, il faut TOUJOURS que votre mécano fasse un tour avec votre moto pour pouvoir repérer ce qui cloche. Pensez-y!

Quelques conseils pour voyager en moto au Vietnam

Savoir s’y prendre en moto, c’est un avantage mais il y a d’autres petites choses qui peuvent servir.

TU VEUX VOYAGER À MOTO AU VIETNAM ? DÉCOUVRE NOTMAD !

Moi non plus je n’avais jamais conduit de moto auparavant et pourtant, j’ai pu réaliser mon rêve en faisant ce voyage à moto au Vietnam pendant 1 mois. D’ailleurs, j’ai écrit NotMad, un guide numérique très complet à ce sujet pour TE permettre de faire ce voyage, toi aussi, à moto, au Vietnam ! Ça t’intéresse ? Alors découvre mon guide NotMad sans plus attendre ! 🙂

  • C’était super de faire quelques trajets toute seule MAIS c’est un bel avantage d’être avec une autre personne. J’ai eu quelques couacs en route, il m’est aussi arrivée de rouler la nuit et j’étais bien contente d’être avec mon allemand! Et puis il faut dire que c’est une expérience tellement énorme que c’est quand même un plaisir de pouvoir la partager! 🙂
  • J’ai pensé à noter toutes les réparations faites et leurs prix dans un carnet. Ça peut être utile pour avoir une idée des dépenses et aussi pour la revente, si le futur acheteur pose des questions, c’est idéal d’avoir les détails de toutes les interventions. Ce sont de vieilles motos alors oui, il y aura (presque) toujours un truc à bidouiller dessus donc pas de panique!

Dépenses en réparations pour la moto au Vietnam

 

Ce n’est pas très clair mais ça peut vous donner une idée

  • Sur la photo de ma moto, vous voyez que mon backpack est carrément sur l’arrière, attaché au rack. Le mieux, c’est de mettre le sac sur une partie de la selle aussi. Pourquoi? Pour l’équilibre de la moto, c’est important et plus sûr de répartir le poids sur le milieu plutôt que tout sur l’arrière… Ça vous évitera certaines frayeurs voire des accidents…
  • Je n’ai pas entendu d’histoires de vols mais pour être tranquilles, nous prenions toujours des hébergements qui avaient un endroit où ranger nos motos le soir venu. C’est un autre des avantages d’être à deux: pouvoir prendre des chambres privées plutôt que des dortoirs parce qu’avec les casques, les sacs, les bâches etc. c’était idéal de pouvoir larguer notre bordel sans se soucier d’avoir un casier trop petit en dortoir etc… Et puis, en faisant 5 à 9h de route par jour, il fallait aussi bien se reposer à chaque pause et en dortoir, ce n’est pas toujours le meilleur deal! 🙂
  • Essayez d’éviter de conduire la nuit! Nos phares étaient vraiment merdiques alors on ne voyait pas grand chose… Du coup, le peu de fois où nous conduisions la nuit, c’était très stressant et dangereux… (Anecdote: dans la région de Phong Nha Ke Bang, alors qu’il faisait nuit, il fallait esquiver des chauves-souris!!! C’était comme dans un jeu vidéo, tellement drôle mais tellement dangereux aussi!)
  • En un mois, je n’ai jamais été contrôlée par la police. Après, c’est imprévisible donc, petit conseil (qui s’applique quand on voyage en général), ne gardez pas tout votre argent au même endroit. Pourquoi? Si on vous demande de payer pour qu’on vous laisse repartir, alors vous donnez ce que vous avez donc idéalement, pas grand chose! 😉
  • Ça peut être utile de porter un masque car il y a vraiment beaucoup de poussière par endroits.
  • La page Facebook Vietnam Back Roads m’a bien aidée par moment pour avoir des infos sur des itinéraires et états de routes.
Crevaison (seule et unique) dès le premier jour! Réparée pour 90 000 dong soit un peu plus de 3€

Crevaison (seule et unique) dès le premier jour! Réparée pour 90 000 dong soit un peu plus de 3€

  • Ne surtout pas faire confiance au temps de trajet estimé par Google Maps! C’est toujours plus long, surtout si il pleut, et vous vous en rendrez compte assez rapidement.
  • Je n’avais pas de carte du Vietnam, j’utilisais ma géolocalisation Google Maps, sans internet, et ça fonctionnait très bien! Par contre, j’ai parfois eu des surprises en pensant emprunter des routes correctes qui en fait étaient des chemins de terre ou pire… Attention! 😉 Vous rencontrerez des gens qui vous parlerons de certaines routes donc vous ne manquerez pas de bons conseils!
  • Toujours avoir de l’eau sur soi et en boire beaucoup!
  • Avoir quelques trucs à grignoter peut dépanner sur des longs trajets et pendant les pauses.
  • Si votre backpack est derrière sous la bâche, pensez à garder quelques trucs facilement accessibles comme l’eau, la crème solaire, une veste, un poncho, une lampe frontale etc.
  • Il faut TOUJOURS conduire le plus à droite possible de la route! Bon, il y a des trajets où je roulais en plein milieu parce qu’il n’y avait personne et que les virages étaient tentants à prendre mais seulement quand la visibilité était nette! Faites attention, vraiment!
  • Avoir de la musique peut être bien sympa aussi! 😉

Pour finir, je vous recommande vivement de faire ce genre de voyage sur 2 mois minimum. 1 mois, c’était génial mais un peu trop court! Les diverses réparations des motos nous ont fait perdre du temps par moment… Mais bon, ça ne nous a jamais causé de souci et on se débrouillait toujours pour en profiter d’une manière ou d’une autre!

Enfin, vous comprendrez vite que ce voyage en moto au Vietnam est monnaie courante. Vous achetez votre moto à Saigon pour la revendre à Hanoi ou inversement. Ça fonctionne comme ça!

D’ailleurs, le jour où j’ai vendu ma moto, je peux vous dire que j’étais bien triste… Enfin, j’espère que tout ça vous servira (au moins un peu) si jamais vous faites ce voyage! 😉

Tu veux en savoir plus sur mon voyage à moto au Vietnam ? Alors c’est par ici ! 😉

Ecrit par Cyn

J'aime voyager, rencontrer des gens, admirer des paysages, découvrir des peuples, goûter la gastronomie locale, parler des langues étrangères. J'aime passer du temps sur internet, bloguer, écrire, tweeter, partager, apprendre, découvrir et échanger sur les réseaux sociaux. J'aime rire, à en pleurer, sourire, positiver, imaginer et aller toujours plus loin.

11 Commentaires

  1. barth · 27 octobre, 2015

    Salut !
    Super article je prépare mon voyage aussi ! et ton article donne de bons conseils !
    Merci 😉

  2. Vietnam + moto · 20 octobre, 2016

    Que des bons conseils ! Tu n’as pas pensé à faire publier des guides papiers pour qu’on puisse t’emmener partout avec nous ?? Nan mais je déconne pas ce serait vraiment chouette !
    Tout est très bien écrit et te lire est un plaisir. On ne peut qu’être préparer après ton récit et se foutre un coup de pied au cul pour se lancer.
    Merci beaucoup de ton partage en espérant que beaucoup tomberont dessus (c’est surtout pour eux ;P)

  3. Guillaume · 26 novembre, 2017

    Merci pour ton article et toutes ces info ! J’entreprend d’acheter une moto à Hanoi pour voyager 6 mois au Vietnam, Laos et Cambodge donc bien utile =) Tu as des conseils sur où acheter sa bécane dans Hanoi ?

  4. Thomas · 20 janvier, 2018

    Super article merci je compte partir en mars au Vietnam et acheter une moto

  5. Patrick · 28 février, 2018

    Très bon article en effet. Très clair et détaillé.
    Je vis et travaille au Vietnam depuis 15 ans et j’ai acheté une Honda Future 125 cm3 neuve.
    Quelques info à connaître :
    1- La carte grise (bleue au Vietnam) ne sera jamais à votre nom. Il faut utiliser un nom d’emprunt auprès d’un vietnamien en qui on a confiance.
    2- Le permis international n’a aucune valeur ici.
    3- Pour être couvert par une assurance, il faut IMPÉRATIVEMENT être titulaire du permis vietnamien ( GIẤY PHÉP LÁI XE ). Ce qui veut dire que rouler sans ce permis peut êtsortirre très dangereux. En cas de casse matérielle, arrangement à l’amiable, mais en cas de blessures ou pire, ce sont des sommes très importantes qu’il va falloir sortir.
    4- Il est impossible de passer le permis vietnamien pour un séjour court.

    Pour le permis voiture, c’est plus facile car il suffit de faire traduire son permis français par un traducteur agréé et il sera délivrè un permis vietnamien avec la réserve de l’alinéa 4.

    Pour le permis moto, il faut le passer car en France, le permis voiture permet de conduire jusqu’à 125 cm3. Ici, c’est 175 cm3.

    Voilà pour ces quelques précisions
    Patrick

    • Cyn · 28 février, 2018

      Bonjour Patrick,
      Merci infiniment pour ces excellentes précisions que j’ai pris soin de partager ! 🙂
      À bientôt !

      • Patrick · 2 mars, 2018

        De rien CYN. C’est toujours un plaisir de partager ses expériences.
        A ce propos, j’ai oublié de préciser (surtout à l’attention de Guillaume), qu’il est possible de passer au Laos ou au Cambodge avec une moto achetée au Vietnam mais ABSOLUMENT impossible de revenir avec au Vietnam car il faut détenir le « livret de propriété » détenu par le propriétaire initial.
        Voilà qui est dit
        Amitiés
        Patrick

Commenter

CommentLuv badge