twitterfacebooktumblryoutuberss

Ich lieBerlin

Ich lieBerlin

Je sais, je n’ai pas un métro mais plutôt une vingtaine de trains indiens de retard (les trains en Inde sont longs, très longs)… Ich lieBerlin c’est le titre qui m’est venu à l’esprit spontanément alors je l’ai laissé tel quel. Ces derniers temps je vous ai plutôt embarqués dans mes aventures en Asie mais là, on reste en Europe et, plus précisément, en Allemagne, à Berlin.

Les transports

Pour la logistique, j’ai pris un vol Air France (Paris/Berlin pour seulement 79€ en janvier 2015) et sur place, j’ai utilisé la compagnie de bus FlixBus (trajet Berlin/Hanovre pour seulement 27€ A/R) – oui parce que j’ai passé 4 excellents jours à Hanovre avant d’aller à Berlin.

Sur place, je me déplaçais en métro et RER locaux (S+U Bahn) (ce site est excellent pour connaître vos arrêts et tarifs en détails selon vos déplacements dans la ville).

Première expérience en Couchsurfing

Pour la première fois, j’ai enfin testé Couchsurfing ! Je suis inscrite sur la plateforme depuis des années mais dans la mesure où je voyage sans vraiment planifier, je n’ai pas eu l’occasion ni l’envie d’utiliser Couchsurfing pour ne pas me contraindre d’être à un endroit précis à un moment précis. Bref, ce coup-ci, en ayant des dates fixes, je me suis dit que c’était le moment d’essayer. L’expérience a été concluante ! Pour mes critères de recherche, je voulais trouver quelqu’un qui ait voyagé, qui ait des commentaires positifs (évidemment) et qui accepte de me loger 7 jours – oui, je reconnais que 7 jours c’est long et au début je me disais que j’aurai peut-être dû couper mon séjour en deux pour ne pas passer tout mon séjour chez le même Couchsurfeur mais finalement, je suis tombée sur Florent qui m’a hébergée toute la semaine.

Nous avons échangé quelques (longs) messages histoire de faire un peu connaissance. D’après ses photos et les commentaires sur son profil, j’ai rapidement senti qu’il était cool et que je ne risquais rien (même si je ne pense pas « risque » quand je voyage haha). Le seul « souci » était qu’il ne serait pas là à mon arrivée et que ce serait son coloc’, Guillaume, qui m’accueillerait en attendant son retour mais visiblement, ça ne les embêtait pas. Ah oui, les deux sont français, j’ai oublié de préciser.

Le jour de mon arrivée, Guillaume m’a accueillie – comme convenu – et j’ai passé l’après-midi et ma première soirée avec lui et son adorable copine italienne, Carlotta. Ces premiers instants à Berlin m’ont conquise puisque j’étais en Allemagne, chez des français et nous parlions italien haha ! Le kiff total ! 🙂

Guillaume étant Chef, il nous a préparé un repas du feu de Dieu, accompagné d’un bon vin rouge et suivi d’une partie de Time’s Up dans une ambiance des plus amicales et chaleureuses au coin du feu ! « Mais pourquoi je n’ai pas testé Couchsurfing plus tôt ?! » Et puis, pour info, leur appart’ est ca-non ! Ambiance chalet au dernier étage d’un immeuble qui en compte cinq et qui offre une vue panoramique à couper le souffle sur les toits de Berlin ! Jugez vous-mêmes…

lever de soleil sur les toits de Berlin

sur les toits de Berlin

Je suis arrivée le lundi et Florent est rentré le mardi dans la nuit. Finalement, je l’ai rencontré le mercredi soir puisqu’il travaillait la journée. C’était drôle d’ailleurs car il avait pris soin de me laisser ses clés pour que je puisse aller et venir à ma guise pendant son absence alors c’est moi qui ai dû lui ouvrir la porte (c’est rigolo d’accueillir celui qui vit là où vous logez non ?!). Et là, c’était le drame ! (Non ça va je déconne Florent haha 😉 !) On s’est rapidement bien entendus et j’étais bien contente d’être tombée chez lui ! Voyons la suite plus bas…

Et Berlin dans tout ça?

Ah Berlin… Bon, ok, une semaine, c’est court et pourtant, j’ai passé mon temps à explorer la ville à pied à tel point que je m’y suis rapidement sentie à l’aise malgré que je ne comprenne rien à l’allemand… Au passage, pour ceux qui ont vu le film « Berlin Calling » avec Paul Kalkbrenner, j’étais amusée en prenant le S-Bahn quand j’entendais les célèbres notes du mix « Train » de PK à l’ouverture et fermeture des portes du train.

Bref. J’ai trouvé les allemands accueillants et prévenants. C’était amusant parce que l’allemand est une langue relativement brute contrairement à l’italien par exemple. Du coup, parfois, j’avais le sentiment que quelqu’un était énervé alors qu’en fait pas du tout, c’est le ton qui est comme ça hahaha !

Lorsque j’y étais (en Janvier 2016), il faisait très froid et la neige était omniprésente. Les paysages étaient donc magnifiques et constituaient un véritable plaisir visuel. J’ai sous-estimé la puissance du froid allemand mais j’ai tellement marché que je suis parvenue à me réchauffer tant bien que mal.

Bon, sans surprise, j’ai adoré le curry wurst !! D’ailleurs, j’ai envie de partager ce petit jeu de mots tout mignon avec vous:

curry wurst

Bon, si vous me connaissez, vous savez que je ne suis pas friande de descriptifs touristiques alors je vous propose plutôt quelques photos plutôt que des mots:

transports Berlin

aperçus de Berlin

Il y a un truc qui m’a bien amusée, c’est la différence entre les feux de piétons en fonction de l’endroit où vous vous trouvez: ancienne RDA ou RFA. À l’Ouest (RFA), le petit bonhomme a un chapeau alors qu’il n’en n’a pas à l’Est (RDA).

En revanche, s’il y a bien un truc qui m’a touchée, c’est de voir et de toucher des morceaux du mur de Berlin… Quoi de mieux et de plus fort que d’être sur les lieux plutôt que de lire des textes sur un livre d’école… Croyez-le ou non, ça m’a émue. C’est vrai qu’on nous en parle à l’école et on ne se rend pas vraiment compte de l’histoire et de l’impact de ce mur quand on est ado (en tout cas, pour ma part). Et pourtant, j’ai ressenti une sorte de véritable soulagement. J’étais vraiment heureuse pour les Allemands que cette période soit révolue. J’ai passé du temps au mémorial du mur de Berlin (pour info, c’est gratuit et à ne pas manquer !). Voir ces gens séparés si brutalement qui risquaient parfois leurs vies pour pouvoir retrouver leurs êtres chers c’est… Dur de trouver les mots. C’est vrai, je me suis laissée prendre par les émotions en essayant d’imaginer à quel point ce devait être une période difficile. Enfin voilà, c’est pour ça aussi que j’aime tant voyager seule parce que je peux ressentir et profiter de chaque émotion sans limites.

Les gens, les moments, les rebondissements

Berlin m’a fait rencontrer (et retrouver) des gens avec lesquels j’ai vécu des moments plus ou moins intenses et qui ont contribué à quelques rebondissements dont je me souviendrai.

Malgré son emploi du temps chargé et son manque de sommeil, Florent m’a fait découvrir des endroits sympas pour les deux soirées qu’on a passées ensemble. Malheureusement, il devait partir en Chine le samedi matin de bonne heure alors nous n’avons pas passé énormément de temps ensemble mais suffisamment pour en profiter. Florent, je sais que tu attendais cet article alors j’ose croire que tu liras ces lignes: encore merci pour ce séjour bien agréable et j’espère qu’on se reverra autour d’un jus ou d’un jeûne peut-être ?! 😉

Le samedi soir, pour ma dernière soirée, je suis allée dîner au restaurant où travaille Guillaume (Morsh) accompagnée de Floyd, un pote allemand que j’ai rencontré en Inde. C’était délicieux ! (Forcément, avec Guillaume aux fourneaux, aucun risque que ce soit le contraire !) Merci à toi aussi Guillaume, c’était cool de te rencontrer avec Carlotta ! Et on retient: la crème liquide, c’est pour les… 😀

Et puis… Je vous dois bien un rebondissement particulier… Si vous n’avez pas lu mes aventures au Vietnam, alors vous n’y comprendrez pas grand chose. Dans le cas contraire, vous pouvez encore les lire ( 🙂 ) parce que j’ai retrouvé mon Allemand 🙂 … Ces retrouvailles ont inévitablement ajouté de la magie à mon voyage à Berlin, vous vous en doutez bien !… Se revoir après s’être quittés 6 mois plus tôt, c’était… Wow ! Mais je ne vais pas trop développer non plus ! :-p

En clair, j’ai adoré Berlin dans son ensemble et je pense en avoir bien profité pour affirmer que j’aime cette ville. C’est un peu comme avec un mec : on sent rapidement si ça colle ou pas et avec Berlin, ça a collé d’entrée ! J’y retournerai car on m’a très souvent fait remarquer que c’est une toute autre ambiance quand il fait beau et chaud. Berlin, ich liebe dich. <3

PS. Quelques adresses à Berlin :

  • Lehmbrucks : c’est un petit café dans le sud-ouest de Berlin (proche de la station S+U Bundesplatz). Lasko et Marco font d’excellents cafés et de quoi adoucir vos papilles avec quelques desserts et viennoiseries (j’ai testé leurs cappuccino et pain au chocolat : une tuerie). J’aimais tellement cet endroit que j’y suis allée plusieurs fois. Le jour de mon départ, je suis passée devant le café et Lasko me faisait des grands coucous de l’intérieur ; c’était un peu comme MON café pendant mon séjour à Berlin.
  • La Buvette : un bistrot français dans le nord de Berlin, avec de bons vins (mais pas que) où vous rencontrerez Clément, au bar, un chic type.
  • Les Valseuses : (encore) un bistrot français (encore) dans le nord de Berlin où vous serez accueillis et servis par Julien (le patron) et Enzo (un serveur au top). Des plats qui peuvent parfois sembler curieux mais, hmm, que c’est bon !
Ecrit par Cyn

J'aime voyager, rencontrer des gens, admirer des paysages, découvrir des peuples, goûter la gastronomie locale, parler des langues étrangères. J'aime passer du temps sur internet, bloguer, écrire, tweeter, partager, apprendre, découvrir et échanger sur les réseaux sociaux. J'aime rire, à en pleurer, sourire, positiver, imaginer et aller toujours plus loin.

1 Commentaire

  1. Ju' · 21 octobre, 2016

    C’est vraiment une ville géniale où il fait bon vivre et sortir. C’est pas très loin et c’est le coup de cœur assuré. Je peux m’identifier à ce que tu racontes, j’avoue avoir eu de sacrées émotions dans cette ville et pourtant j’étais assez jeune.

Commenter

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.