twitterfacebookgoogletumblryoutuberss

Premiers cours de Kitesurf à Boracay

Premiers cours de Kitesurf à Boracay

Après Manille, ses « jeepees » et ses buildings de capitale philippine, nous voilà partis à destination de Boracay. Surtout, ne faites pas comme nous, c’est-à-dire réserver vos billets d’avion pour Boracay la veille au soir … Effectivement, on aurait pu avoir de meilleurs tarifs en achetant nos billets plus tôt mais bon, ce n’est pas bien grave.

A l’aéroport, on a dû payer notre excédent bagages (impossible à pré-payer sur internet) de 12kg pour le prix de 1800 pesos philippins/33€.

Vol sur la compagnie aérienne Cebu Pacific

Alors, pour commencer, autant vous dire que j’étais plutôt tendue à l’idée de voler à bord d’un appareil de la compagnie Cebu Pacific. Pourquoi ? Et bien parce qu’elle figure dans la liste noire européenne des transporteurs aériens.

Bien entendu, j’ai fouiné sur le web pour voir un peu les commentaires à propos de Cebu et figurez-vous que malgré quelques déçus, certains voyagent ou ont voyagé maintes et maintes fois sur cette compagnie sans aucune encombre (bon ok, la partie mécanique des appareils laisse certainement à désirer).

Allez, relax, quand on voit la destination qui nous attend, je peux bien faire un effort !

Avion Cebu

Au moment de l’embarquement, le stress monte quand même un peu, enfin, beaucoup … Ce petit avion à hélices est loin d’être des plus rassurants … A l’intérieur, c’est assez exigu et une musique d’ambiance semble servir à détendre l’atmosphère.

Après le décollage, le personnel de bord lance un jeu dans lequel il faut donner trois noms de pays commençant par la lettre F. J’ai tenté ma chance et ai gagné une trousse de voyage de la compagnie, plutôt jolie d’ailleurs ! Youpi !

Boracay, le paradis du kitesurf

En face de notre guesthouse Balai Capiz, il y avait un petit restaurant local, tenu par une adorable philippine, Dolores (qui se fait appeler Doli). Après avoir bien apprécié notre premier repas, on avait beaucoup de plaisir à y dîner tous les soirs, ce qui nous permettait de sympathiser avec eux donc c’était toujours dans une ambiance amicale et chaleureuse.

Pardonnez-moi mais je ne me souviens plus du nom du resto, honte à moi, je sais, surtout pour y avoir mangé tous les soirs pendant plus d’une semaine … Pour vous guider, il se trouve sur la route principale qui mène à la plage de Bulabog, juste en face de la guesthouse Balai Capiz.

D’ailleurs, c’est grâce à ce restaurant qu’on a pu rencontrer Nico. Un soir, ce fameux Nico dînait au resto de Doli. Sim se met à lui parler et à partir de cet instant, on ne l’a plus quitté ! 🙂

Nico, c’est un espagnol, français et italien ! Mélange explosif qui vous donne le meilleur prof de kitesurf qui puisse exister et surtout, une personne comme il s’en fait de plus en plus rare ! Tellement gentil, intéressant et génial ! Tous les soirs, on se donnait RDV au restaurant de Dolores pour dîner tous les trois, Sim, Nico et moi, à discuter et rire pendant des soirées entières !

Au premier abord, le kitesurf ne nous tentait pas plus que ça mais à force d’écouter Nico parler de ce sport, sa passion, il nous a donné envie à tous les deux de tenter le coup ! Résultat des courses : le kitesurf, c’est GENIAL !! Bon, par contre, il faut dire qu’avec lui c’était vraiment top parce qu’en plus d’être notre prof, il est devenu un ami donc les cours se passaient vraiment dans une super ambiance !

Note importante : encore mille mercis à mon amour de jardinier du web de m’avoir offert ce magnifique cadeau d’anniversaire (en avance) pour tester le kitesurf !!! 🙂

Kitesurf Boracay

Je pourrai écrire 10 000 lignes pour faire l’éloge de Nico mais je terminerai en disant qu’il fait partie de nos plus belles rencontres et qu’on compte bien rester en contact et le revoir dès que possible !

Une partie de poker hors du commun

Un soir, Nico nous propose d’aller jouer au poker avec ses amis philippins. Certainement la meilleure partie à laquelle j’ai participé et assisté, en tous points de vue ! Une ambiance détendue, amicale, avec des philippins aussi drôles et atypiques les uns que les autres. Ils n’étaient pas tous bien jeunes et leur look ajoutait une touche originale au décor de la table !

Celui qui s’improvisait croupier nous a fait rêver du début à la fin ! Il ne laissait rien échapper et glissait toujours une petite blague par ci par là en animant le jeu avec une intonation propre à lui-même !

Bref, impossible de raconter chaque anecdote de cette soirée, mais je m’en souviendrai tellement on a rigolé ! Pour ma part, j’ai perdu assez rapidement mais Sim a gagné la partie ! 🙂

De supers souvenirs plein la tête, bye bye Boracay !

Ecrit par Cyn

J'aime voyager, rencontrer des gens, admirer des paysages, découvrir des peuples, goûter la gastronomie locale, parler des langues étrangères. J'aime passer du temps sur internet, bloguer, écrire, tweeter, partager, apprendre, découvrir et échanger sur les réseaux sociaux. J'aime rire, à en pleurer, sourire, positiver, imaginer et aller toujours plus loin.

3 Commentaires

  1. Sim le pokerman · 12 janvier, 2013

    Petite précision tout de même je suis parti de 200 pesos et j’ai gagné prêt de 10 000 pesos 😀

  2. Kitesurfeur · 8 mars, 2014

    Je cherche à compiler une liste des meilleurs spots au monde de kite pour en faire un article donc merci pour le petit aperçu de Boracay 😉
    Bon perso je sais pas si j’aurais pris cette compagnie ..

    Pour notre projet on essaye de connaitre les ailes de kitesurf utilisées pour débuter ou pour les cours, tu te rappelles du coup de ton modèle ? Merci !

    • Cyn · 8 mars, 2014

      Salut!
      Pardonne-moi mais je ne me souviens pas du tout de cette information …
      Bon courage pour ton projet!
      (Boracay ça envoie pour le kite, parole des pros en la matière et même de moi tiens 😉 !

Commenter

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.