twitterfacebooktumblryoutuberss

Roadtrip en moto : Thaïlande – Laos (partie 2/4)

Roadtrip en moto : Thaïlande – Laos (partie 2/4)

Suite et deuxième partie de notre roadtrip en moto, Thaïlande/Laos.

Jour 4 – Mercredi 2 janvier, Chiang Khong/Houei Sai, 10h00/11h15 : si vous avez tous les papiers nécessaires en votre possession, le passage de la frontière Chiang Khong/Houei Sai est vraiment très rapide. Dans notre cas, on devait absolument prendre le ferry pour passer avec notre moto mais si vous êtes à pied, vous pouvez emprunter un des nombreux petits bateaux. Les formalités du côté Thaï, la traversée du Mékong en ferry (20 minutes) et les formalités du côté Laotien nous ont pris seulement 1h15 donc c’est vraiment rapide (en sachant que le plus long était d’attendre que le ferry démarre).

Houei Sai/Luang Namtha, 11h15/15h30 : sur ce trajet, les routes sont en parfait état. Prévoyez une écharpe et une veste assez chaude car ce sont des routes de montagne donc il fait frais le matin et quand le soleil se cache (pas besoin de préciser qu’en moto il vaut mieux porter un jean et des chaussures fermées).

Une fois à Luang Namtha, on a trouvé un petit restaurant juste à côté de l’aéroport. On a « fait connaissance » avec les enfants des propriétaires dont une qui parlait timidement quelques mots de français. Tout en dégustant un délicieux Kao Pad (riz frit avec légumes et poulet), elle nous apprenait quelques mots de Laotien.

Si les paysages nous ont conquis dès notre arrivée, on a su et vu rapidement que les Laotiens sont très souriants et serviables. Les enfants nous regardaient avec admiration et interrogation, comme si on arrivait d’une autre planète, c’était assez drôle parce qu’on échangeait des rires et des sourires en essayant de se faire comprendre, en vain.

Paysages de Luang Namtha

  •  Hébergement : guesthouse (nom inconnu 🙂 ), 60000 kip/5,70€ la nuit sans petit-déjeuner (c’était une guesthouse à priori presque abandonnée mais suffisamment confortable et bien équipée quoiqu’un peu glauque).

Jour 5 – Jeudi 3 janvier, Luang Namtha/Pak Mong, 7h30/16h00 : rien à dire sur cet arrêt mis à part que les routes sont en très mauvais état sur tout le trajet donc difficile d’aller à plus de 30 km/h.

  • Hébergement : guesthouse, 70000 kip/6,60€ la nuit sans petit-déjeuner.

Jour 6 – Vendredi 4 janvier, Pak Mong/Vang Vieng, 7h30/19h30 : pareil pour ce trajet, les routes sont acrobatiques avec des portions caillouteuses et très endommagées. J’ai oublié de le préciser mais il y a beaucoup de poussière sur les routes du Laos donc ça peut être gênant pour la visibilité et aussi pour respirer mais ça reste surmontable !

En chemin vers Vang Vieng

Sur l’ensemble des routes parcourues, c’est la partie que j’ai le plus aimé. Difficile de décrire la beauté des paysage et les contrastes de couleurs absolument magnifiques. Bien que j’ai pu prendre quelques jolis clichés, la véritable beauté de ces endroits mérite d’être observée avec ses propres yeux.

Région de Vang Vieng

Sublime paysage du Laos

Petite Laotienne qui marche au bord de la route sous un rayon de soleil

Vang Vieng a, ou du moins avait, la réputation d’être LA ville laotienne tant convoitée des fêtards venus des quatre coins du monde. A cause d’un trop grand nombre de décès de jeunes baroudeurs alliant alcool, drogue et amusements aquatiques comme le fameux « tubing », tous les bars situés sur la rivière ont dû mettre la clé sous la porte il y a 3 mois.

Quoiqu’il en soit, pour avoir été à Vang Vieng, je peux vous garantir que c’est une ville où il fait bon vivre et que les bars ne manquent vraiment pas donc si vous voulez faire la fête, c’est tout à fait possible, avec un risque bien moins élevé d’y laisser votre vie c’est quand même pas mal!

  • Hébergement : Xayluangsy guesthouse, 80000 kip/7,55€ la nuit sans petit-déjeuner (vraiment super, propre, avec eau chaude, savon, papier toilette, draps et serviettes propres. Un peu à l’écart du centre donc idéal pour avoir un peu de calme.).

Routes et paysages du Laos

Ecrit par Cyn

J'aime voyager, rencontrer des gens, admirer des paysages, découvrir des peuples, goûter la gastronomie locale, parler des langues étrangères. J'aime passer du temps sur internet, bloguer, écrire, tweeter, partager, apprendre, découvrir et échanger sur les réseaux sociaux. J'aime rire, à en pleurer, sourire, positiver, imaginer et aller toujours plus loin.

Commenter

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.