twitterfacebooktumblryoutuberss

L’île de Tioman

L’île de Tioman

Après Penang la décevante, Kuala Lumpur la belle capitale et Melaka l’originale, c’est au tour de l’île de Tioman. Alors là, je crois que c’est l’étape la plus terrible qu’on ai faite en Malaisie (avec Penang).

Pardonnez-moi d’être aussi dure mais ça reste mon avis et franchement, quel cauchemar ! Alors certes, il y a différents endroits sur l’île et nous étions uniquement à Salang donc je vais vous parler de ce point puisque je n’ai pas vu les autres. (Info : pour aller aux autres endroits de l’île, l’accès est uniquement possible par bateau).

Comment aller à Tioman ?

Pour commencer, nous avons pris le bus de Melaka jusque Mersing (car c’est d’ici qu’il faut partir pour aller à Tioman) en espérant pouvoir prendre le dernier bateau pour Tioman mais comme nous sommes arrivés trop tard à Mersing, nous avons dû prendre une nuit sur place pour partir le lendemain matin car il n’y avait plus de bateau.

L’agence dans laquelle nous nous sommes rendus à Mersing (juste à côté du terminal de bus), nous a expliqué que suite à de trop nombreux accidents de bateau (car trop surchargés), ils ont mis en place un ferry qui assure la liaison entre Mersing et Tioman. Cependant, les horaires varient et dépendent aussi de l’état de la mer. De ce fait, à l’heure où nous sommes arrivés, à priori, la mer était trop basse et le ferry ne pouvait plus assurer la liaison jusque Tioman et il fallait donc reporter notre départ au lendemain matin.

Rien à dire sur Mersing, il n’y a rien à faire ni à voir.

Donc, le jour suivant, départ supposé à 9h30, au final, le bateau est parti à 10h30 … Sachez que les malaisiens et la ponctualité ne font pas la meilleure paire. Pareil pour les durées de trajets qu’on vous annonce, c’est toujours bien plus long …

Bref, après un peu plus de 2 heures de traversée dans un bateau inconfortable avec la climatisation à donf (on se croyait vraiment dans un frigo), on arrive enfin à Tioman !

Un mauvais moment sur l’île de Tioman

Première impression, on se dit que ça a l’air joli, calme et paisible, donc, au top pour passer du bon temps sur l’île !

On découvre notre bungalow et l’endroit est vraiment joli, très vert et bien entretenu. Certes, pas en bord de mer mais ce n’était vraiment pas important pour nous, surtout que c’était à deux pas.

Puteri Salang Inn – notre hébergement à Tioman

Donc, bungalow et cadre très jolis, de base, pas de savon, pas de papier toilette et pas d’eau chaude mais ce n’était pas nouveau pour nous et ce n’était pas non plus un problème du tout. Ambiance nature, pas de souci !

Petit bémol que je remarque quand même : les draps sentent mauvais et l’humidité … Bon, je ne veux pas faire ma difficile alors je me dis que ce n’est pas grave …

Première nuit, les draps ne sentent pas la rose mais tanpis, on prendra une bonne douche ! Deuxième nuit, la CA-TAS-TROPHE ! 

Je vous parlais des points négatifs de notre bungalow à Koh Phi Phi mais alors là, celui de Tioman a battu le record du pire du pire ! Enfin, pour être honnête, le bungalow en lui-même était très joli et avec tout le confort nécessaire mais c’est la literie qui était horrible (en terme d’hygiène) …

Je sentais comme des petites bêtes qui me chatouillaient dans le lit mais bon, parfois il arrive d’avoir des frissons et je ne me suis pas inquiétée plus que ça. Et bien j’ai eu tort !

Le lendemain matin, je me suis retrouvée avec des boutons presque partout sur le corps et ça me démangeait terriblement ! Bref, le cauchemar ! Par contre, Sim n’a rien eu lui, je ne sais pas pourquoi et tant mieux pour lui mais j’étais vraiment énervée, inquiète et dégoutée d’avoir attrapé ces trucs.

Au début je me suis dit que ça partirait sous 2 ou 3 jours comme des boutons de moustique mais je me suis trompée.

Nous étions à Tioman le 27 Août, j’écris cet article et nous sommes le 13 Novembre : les boutons sont encore là et me démangent encore aujourd’hui …

Bref, je ne vais pas vous faire l’historique de mes boutons mais autant vous dire que je garde un mauvais souvenir de Tioman principalement à cause de ça (je sais, c’est certainement la faute à pas de chance puisque Sim n’a rien eu !).

C’est dommage mais après une telle expérience, ça a vraiment gâché mon séjour à Tioman.

Outre cela, parlons de la plage. En un mot : DEGUEULASSE ! (J’ai l’impression d’écrire un avis sur Tripadvisor en mode révoltée hahaha). Sans rire, les tas de poubelles s’accumulaient sur la plage avec les mauvaises odeurs et les mouches qui vont avec  donc c’était franchement crado …

En résumé, notre passage à Tioman s’annonçait plutôt bien mais au final, j’aurai aimé n’y avoir jamais mis les pieds. Peut-être que c’est mieux ailleurs qu’à Salang et encore une fois, cette histoire de boutons m’a vraiment miné le moral mais bon, c’est comme ça !

  • Transport : Melaka/Mersing, en bus, 15.30 myr/3.95€ par personne + Mersing/Tioman, en bateau, 70 myr/18€ A/R par personne + Mersing/Kuala Lumpur, en bus, 35 myr/9€ par personne.
  • Hébergement : Mersing Hotel, 55 myr/14€ la nuit sans petit-déjeuner (pas très propre mais on voulait quelque chose de pas cher puisqu’on n’avait pas prévu de passer une nuit à Mersing) + Puteri Salang Inn (Tioman), 60 myr/15.45€ la nuit sans petit-déjeuner + Babylon Guesthouse (KL), 60 myr/15.45€ la nuit sans petit-déjeuner.
Ecrit par Cyn

J'aime voyager, rencontrer des gens, admirer des paysages, découvrir des peuples, goûter la gastronomie locale, parler des langues étrangères. J'aime passer du temps sur internet, bloguer, écrire, tweeter, partager, apprendre, découvrir et échanger sur les réseaux sociaux. J'aime rire, à en pleurer, sourire, positiver, imaginer et aller toujours plus loin.

7 Commentaires

  1. plongee a tioman explorama.org · 18 novembre, 2012

    Arf vraiment pas de chance pour ses satanés aoutats 🙁 pauvre petite gazelle <3

  2. Mat · 17 mars, 2015

    T’aurais du changer de lit direct le lendemain, ce qui t’as filé des boutons ce sont des bedbug (un genre de tique). Donc c’est pas vraiment un truc que tu ‘attrapes’ car ils vivent dans le matelas…tu peux même les voir à l’oeil nu parfois, c’est dégueulasse. Je me suis fais piqué aussi par des bedbug en Australie, avant ça j’en avais jamais entendu parler.

    • Cyn · 17 mars, 2015

      Pas pensé à changer en pleine nuit et à l’époque, mon copain n’avait rien senti et nous dormions dans le même lit… Et pour ce qui est de les voir à l’oeil nu, je te crois mais malheureusement, le drap housse était avec des motifs sombres donc impossible de voir quoi que ce soit… Je ne connaissais pas avant non plus. C’était un vrai cauchemar…

  3. Vanessa · 26 avril, 2016

    bonjour,

    On ne peut pas partir en bus de Kuala Lumpur pour Mersing?
    merci de ta réponse!

    • Cyn · 28 avril, 2016

      Bonjour Vanessa,
      Aucune idée, désolée. En revanche, je suis persuadée qu’on pourra te renseigner sur place ! 🙂

  4. Constance · 22 février, 2018

    Ah mais c’est des punaises de lit
    En effet elles viennent que sur une personne c’est horrible j’ai eu ça a koh samui pendant 3 semaines l’enfer

Commenter

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.