twitterfacebooktumblryoutuberss

Amazing Thaïland : mon rêve devenu réalité

Amazing Thaïland : mon rêve devenu réalité

Après avoir passé 2 bons mois en Thaïlande, il est temps de faire un petit bilan.

Je me revois encore en ce 20 Juin 2012, avec mon Routard, sac au dos, billet d’avion en main et prête pour l’aventure.
Après les derniers au revoir à nos parents chéris, le moment tant attendu était arrivé : le départ pour Bangkok avec un aller sans retour …

Really Amazing Thailand

Il faut le dire, j’étais partagée entre la tristesse des derniers câlins avec mes petits parents adorés et l’excitation d’une nouvelle et magnifique aventure avec mon amoureux. L’émotion était palpable.

J’appréhendais un peu pour deux raisons : la première étant qu’il s’agissait d’une toute nouvelle expérience de voyage en mode backpacker dans un pays lointain et complètement inconnu, la deuxième car nous partions en pleine période de mousson.
Finalement, figurez-vous qu’il n’y a pas eu plus de 5 jours de pluie (même pas consécutifs) et ce, pour notre plus grand bonheur !

Pour rester dans le positif, puisque Juin n’est pas supposé faire partie des meilleurs mois pour découvrir le pays du sourire, il n’y avait donc pas énormément de touristes (sauf sur certaines îles) ce qui était vraiment appréciable. Etre les seuls clients d’un restaurant, les seuls spectateurs d’un show ou les seuls étrangers dans la foule thaïlandaise c’est quand même jouissif !

En bref, j’ai vraiment été conquise par ce magnifique pays et tout ce qui le constitue.
La nourriture locale a toujours su faire jouir mes papilles (surtout le Gaeng Kheiw Waan Gai, du poulet dans un curry au lait de coco avec des feuilles de citronnelle, entre autres), la beauté et la diversité des paysages n’a cessé d’écarquiller mes yeux et la gentillesse des Thaïlandais a perpétuellement entretenu mon sourire.

Petite parenthèse sur la gastronomie Thaï : les insectes ! Il m’a fallu environ 30 minutes avant de pouvoir saisir puis manger un asticot … Oui je sais, ce n’est pas très courageux de ma part mais j’ai fait une fixation dessus et je me faisais un tas de films qui m’en dégoûtaient …
Par contre, Sim s’est fait son apéro et en a mangé plusieurs … Blattes, criquets, grenouilles, asticots, il a TOUT goûté et a multiplié l’opération pour m’encourager à le faire aussi mais je me suis contentée d’un asticot bien gras ! Quel homme mon Routard ! 🙂

Au passage, petit clin d’oeil à Tonio et Noga qui ont aussi tout fait pour me soutenir dans cette épreuve et avec qui nous avons vécu cette expérience dans une ambiance festive et amicale 😉 ! Cette soirée fait d’ailleurs partie de mes meilleurs souvenirs à Bangkok.

Jusqu’ici, la Thaïlande est véritablement un pays où je me verrai bien vivre, en tous cas, pendant quelques temps. C’est tellement facile de s’y déplacer et d’aller d’un bout à l’autre du pays sans se ruiner !

Difficile de vous dire ce que j’ai le plus ou moins aimé puisque chaque étape avait son petit truc qui faisait la différence et c’est aussi la raison pour laquelle j’ai aimé la Thaïlande dans son ensemble. Certes, il y a également les côtés un peu plus sombres qui se cachent derrière tous ces sourires mais j’ai envie de dire que c’est partout pareil ! Chaque pays a ses bons et ses mauvais côtés et puis il faut de tout pour faire un monde.
Si vous ne connaissez pas ce petit bout d’Asie du Sud-Est, alors n’attendez plus et partez à la découverte de ce beau Royaume !
Voici un petit montage vidéo :
Ecrit par Cyn

J'aime voyager, rencontrer des gens, admirer des paysages, découvrir des peuples, goûter la gastronomie locale, parler des langues étrangères. J'aime passer du temps sur internet, bloguer, écrire, tweeter, partager, apprendre, découvrir et échanger sur les réseaux sociaux. J'aime rire, à en pleurer, sourire, positiver, imaginer et aller toujours plus loin.

2 Commentaires

  1. Explorama.org · 1 novembre, 2012

    Tip top 😀

Commenter

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.