twitterfacebookgoogletumblryoutuberss

L’argent en voyage

L’argent en voyage

Cet article n’était pas prévu en plein milieu de ma série sur le Cambodge mais puisque l’inspiration est là, autant (essayer d’) en faire bon usage. En fait, je discutais avec Michael – mon pote blogueur et voyageur – à propos de choses et d’autres et notamment du budget en voyage.

Comme vous le savez, je n’écris pas d’article en tant que donneuse de leçon et je m’efforce de trier ce sur quoi je peux partager quelques (bons) conseils. Cela dit, à propos de l’argent, je m’aperçois que je n’ai jamais réellement partagé MA façon de financer mes voyages et puisqu’elle n’a absolument rien d’extraordinaire, je me dis qu’en la partageant, ça pourrait peut-être en rassurer, inspirer voire encourager d’autres à se donner les moyens d’y arriver aussi?!

Quel budget pour voyager?

Je vais être directe: la question du budget est à traiter au cas par cas. Pourquoi? Parce qu’il n’y a absolument pas de budget minimum ou maximum pour voyager et la raison principale se justifie par les envies et motivations de chaque voyageur qui sont DIFFERENTES. Tout le monde n’a pas les mêmes habitudes de voyage, les mêmes exigences de confort, les mêmes priorités, les mêmes contraintes de temps… Bref, c’est toujours intéressant d’avoir une idée globale d’un budget qu’on veut se fixer pour voyager mais à chacun de voir ses priorités. Quelqu’un aurait besoin de 5000€ tandis qu’un autre de 10000€. En clair, étudiez chaque domaine nécessitant des dépenses et voyez ceux qui vous importent le plus pour trouver VOTRE budget pour voyager.

Comment économiser pour voyager?

Pour pouvoir économiser pour voyager, voilà comment j’ai procédé (à prendre ou à laisser, c’est vous qui voyez, je vous partage simplement ce que j’ai fait):

Je vivais chez mes parents

J’aurai très bien pu faire comme mes copains, me prendre un appart’, avoir mon indépendance et payer un loyer tous les mois. Je l’ai déjà fait quand je vivais à Malte et en Thaïlande. En revanche, en France, j’ai choisi de rester chez mes parents pour deux raisons:

  1. Pas de loyer à payer même si je participais, bien évidemment, aux autres frais nécessaires (courses etc.)
  2. Je voulais en profiter pour les voir le plus possible en sachant que j’étais déjà partie longtemps loin d’eux et que j’allais repartir

J’ai gardé ma toute première voiture

Là encore, grâce à mon boulot en CDI, j’aurai pu faire un prêt et m’acheter une belle voiture à crédit sauf que ce n’était pas ma priorité. Je suis anti-crédit (sauf PEUT-ETRE si un jour j’aimerais financer l’achat d’une maison mais je n’y suis pas encore) pour la bonne et simple raison que je me suis toujours dit que si je n’ai pas les moyens de me payer quelque chose, alors hors de question de faire un prêt. Ma petite Twingo me suffisait bien largement pour me déplacer d’un point A à un point B:

-« Oh c’est ta voiture la Twingo pourrie?! » 

-« Oui et je préfère ma « Twingo pourrie » plutôt que d’avoir un prêt sur le dos pendant X années! » 

Je mettais 1000€ de côté chaque mois

Ok, c’était facile car je vivais chez mes parents, je vous l’accorde, ça aide grandement. En revanche, ça aussi, c’était un choix (comme je vous l’ai expliqué plus haut)! Pourtant, j’aurai pu dépenser cet argent mais j’ai fait le choix de le mettre de côté plutôt que de le dépenser autrement. J’aurai aussi pu mettre moins de côté que 1000€ chaque mois mais ma priorité était de repartir voyager donc je voulais économiser le plus possible pour partir au plus tôt! 😉 Maintenant, à chacun ses priorités et ses choix. Je ne suis pas matérialiste pour un sou donc c’était très facile pour moi de choisir. Et puis bon, 1000€ pour voyager VS 1000€ pour un sac à main… Mon choix est vite vu.

J’avais une tirelire dans laquelle je mettais de côté tous mes pourboires

Si vous avez un boulot qui vous permet d’avoir des pourboires, c’est une idée plutôt cool et facile à mettre en place! C’est amusant aussi de mettre son argent dans une tirelire en se laissant la surprise de découvrir plus tard combien a été économisé. D’ailleurs, j’étais agréablement surprise de la somme que j’avais réussi à économiser rien qu’en pourboires (quand on bosse dans un bar ça peut beaucoup aider aussi haha). 🙂

Je limitais mes sorties

Le truc c’est que mes parents habitent à la campagne alors chaque fois que je sortais, je devais prendre ma voiture, mettre de l’essence et prévoir un trajet A/R plus ou moins long. Ça + le parking cauchemardesque à Paris (+ les éventuelles amendes) + les dépenses de soirée, ça chiffre vite.

Bref, je vais être franche,je préférais complètement rester chez moi ou voir des amis dans le coin plutôt que d’aller me ruiner à Paris pour des soirées généralement merdiques et chères… Bon, j’exagère peut-être et je généralise (pas bien!) mais je veux dire par là que ça ne m’intéressait pas de dépenser mon argent dans des choses superficielles. Du coup, je me faisais une soirée de temps en temps et tant pis si mes copains faisaient la tronche! A chacun ses priorités et la mienne était de voyager. 🙂 Certains me comprenaient, d’autres non mais ne vous occupez pas des réactions des autres. Ceux qui vous connaissent comprendront et pour les autres, c’est peut-être le moment de faire le ménage dans votre cercle amical (ça fait du bien d’ailleurs)!

Ah et puis vous avez aussi ceux qui vous diront « oh la radine! ». Bon, si vous avez lu l’article jusqu’ici, je pense que vous avez très bien compris qu’il n’est pas du tout question d’être radine. Au contraire! Cela dit, c’est vrai, je sélectionne les raisons et les personnes pour lesquelles j’estime que mon argent sera bien dépensé plutôt que gâché. D’ailleurs…

Apprenez à refuser

Ne vous forcez JA-MAIS à faire quelque chose qui vous emmerde! Comme je l’ai dit, vous aurez toujours des gens qui vous comprendront et d’autres qui vous critiqueront mais pensez à VOUS et à vos RÊVES avant tout le reste! Sachez qu’il y a des gens jaloux, pas tous, mais il y en a (surtout quand vous êtes heureux et pas eux) alors forcément, quand ils constatent que vous parvenez à réaliser vos rêves, ils ont les boules de ne pas y arriver eux-mêmes! Qui sait, vous réussirez peut-être à les inspirer et à les convaincre eux aussi de réaliser LEURS rêves.. Ou pas…

Et puis finalement, quand on est à l’aise avec ses priorités, ce n’est pas contraignant d’envisager tous les moyens de les concrétiser! 😉

Apprenez à refuser, soyez LIBRES et, comme le dit Jules Renard (extrait du livre « L’art de la simplicité » de Dominique Loreau):

une personne libre

Pour terminer cet article, je vous parle de ce que JE pense et de MA façon de fonctionner pour VOYAGER parce que c’est ma passion et une de mes priorités. Cela dit, ça marche aussi pour VOTRE passion même si elle ne concerne pas le voyage. Retenez simplement que ce ne sont pas les autres qui vous permettront de réaliser vos rêves mais vous et VOUS SEUL. 🙂

BONUS: Découvrez l’atelier de Michael de Traverser La Frontière

Ah, au fait, j’aimerais vous proposer un atelier particulier. Au début de l’article je vous parlais de Michael (le fondateur du blog et des podcasts de Traverser La Frontière). C’est vrai, je connais Michael (virtuellement) et j’aime ce qu’il fait alors justement, si vous ne savez pas par où commencer pour faire de votre rêve de voyage une réalité, je vous recommande vivement son atelier!!! Effectivement, il s’agit d’un lien d’affiliation grâce auquel je perçois une commission si vous achetez l’atelier via mon lien mais pour être 100% transparente avec vous, j’ai épluché son atelier, je lui ai fait mes commentaires et si je le partage avec vous c’est que je suis intimement convaincue qu’il en vaut le coup et le coût! Vous savez que je ne fais pas de promotion sur mon blog s’il ne s’agit pas de quelque chose que j’aime vraiment et/ou que j’ai personnellement testé. Alors voilà, j’ai suivi l’atelier de Michael en détails et je suis convaincue qu’il est utile pour quiconque ne sachant pas par où commencer pour passer du « projet de voyage » à la « concrétisation du voyage ». Si vous êtes intéressés, découvrez l’atelier tout de suite. En bonus, voilà mon VRAI témoignage (que vous verrez aussi sur la page de l’atelier):

témoignage Cyn atelier TLF

Ecrit par Cyn

J'aime voyager, rencontrer des gens, admirer des paysages, découvrir des peuples, goûter la gastronomie locale, parler des langues étrangères. J'aime passer du temps sur internet, bloguer, écrire, tweeter, partager, apprendre, découvrir et échanger sur les réseaux sociaux. J'aime rire, à en pleurer, sourire, positiver, imaginer et aller toujours plus loin.

4 Commentaires

  1. Amélie · 19 mars, 2016

    M’enfin c’est très bien une vieille Twingo! J’en ai aussi une, et aucune envie de la changer pour une plus coûteuse, je préfère aussi garder mes sous pour voyager.

    Noter ses dépenses au jour le jour aussi, je trouve, donne un bon aperçu de la façon dont on utilise son argent…

  2. Julien Maury · 4 mai, 2016

    Cynthia, tu publies trop rapidement, j’arrive plus à suivre ! En même temps tes billets sont vraiment intéressants alors ça va ^^, elle est prolixe.

    Moi en voyage j’aime ne rien compter donc j’aurais tendance à faire comme toi, à économiser à fond avant pour partir léger et décoller où je veux pour tout voir ^^

    • Cyn · 5 mai, 2016

      Lol te moque pas de mon rythme de publication ! ^^ Tu me connais un peu depuis le temps ! 🙂
      Oui c’est vrai que chacun a sa façon de faire mais c’est frustrant de devoir compter ses sous donc oui, je fais « attention » sans vraiment faire attention. 🙂

  3. Caryle Chaverot · 21 septembre, 2016

    Il faut faire gaffe aussi à ses plafinds de cartes, car en payant une location de voiture (ou moto pour toi :p) plus la franchise, ça peut te bloquer ta carte et tu te retrouves mal à l’autre bout du monde sans CB :p

Commenter

CommentLuv badge