twitterfacebookgoogletumblryoutuberss

Hpa An is my number one

Hpa An is my number one

J’ai pris cette photo d’une borne kilométrique « 2/7 » sur une route de Hpa An tout simplement parce que ça faisait « 27 » comme mon âge à ce moment précis… Hum… Oui, ça peut arriver d’avoir des délires un peu stupides quand on voyage seule! 🙂

Enfiiiiinnnnn je termine en beauté mon périple birman et Hpa An est mon véritable coup de coeur du Myanmar. Après avoir parcouru quelques kilomètres à bord des trains birmans, je change pour tester le bus de Nyaungshwe à Hpa An en passant par Rangoon. En clair, je me lance dans une aventure de 18 heures de bus. Ça change, c’est chouette, mais je préfère quand même le train! 🙂

Bref, je suis impatiente de vous en dire plus sur ce coin de la Birmanie parce que franchement, Hpa An is my number one! <3

Voyage en bus en Birmanie

Quelques infos sur mon premier voyage en bus en Birmanie:

  • Nyaungshwe –> Rangoon: départ vers 18h30, arrivée vers 6h, environ 12h de trajet, 20000 kyats (environ 15€), bus VIP (voir photos ci-dessous).
  • Rangoon –> Hpa An: départ vers 8h, arrivée vers 14h, environ 6h de trajet, 5000 kyats (environ 3,50€).

bus de luxe au Myanmar

A la découverte de Hpa An

Je choisis de poser mon backpack au Galaxy Motel (ce n’est pas idéal pour les petits budgets mais à ce stade du voyage, j’en avais clairement rien à foutre! 🙂 ). Je ne le savais pas encore mais j’y resterais une semaine (salée) entière!

A l’arrivée, il pleut comme vache qui pisse mais je prends les devants pour savoir s’il est possible de louer un scooter car je compte bien explorer Hpa An hors des sentiers battus. La réceptionniste, une jeune birmane super gentille, me confirme que je pourrais louer un scoot’! Wouhou c’est le festival dans tout mon corps car je n’ai pas pu barouder en deux roues depuis mon ebike à Bagan et ça me manquait grave!!! Sur place, je discute un peu avec d’autres voyageurs: Margot (franco-italienne), Véronique (canadienne) et Andre (allemand expatrié en Birmanie). Puisque Hpa An est l’endroit idéal pour passer son temps dehors, ce n’est pas top sous cette pluie battante alors le soir venu, ce sera descente de binouses avec les copains et on verra demain.

Le lendemain matin, j’embarque sur mon Honda Click (loué à 8000 kyats la journée soit un peu plus de 5€). Je jubile car je suis enfin libre!!! Je vais jeter un oeil au Mont Zwegabin, passage obligé quand on découvre Hpa An. Il est possible de grimper jusqu’à son sommet mais au moment où j’y arrive, la moitié de la montagne est dans les nuages et puisque je viens à peine de prendre mon scooter, je préfère bouger un peu dans les environs en me disant que je grimperai plus tard (finalement, je n’y monterai pas… Mais ça, c’est une autre histoire…).

Après ça, je pars à la recherche du jardin de Lumbini avec ses fameux bouddhas alignés. L’effet est intéressant mais l’endroit semble laissé à l’abandon avec des bouddhas entourés de mauvaises herbes. C’est canon dans l’idée et leur disposition m’amuse mais je ne suis pas particulièrement touchée. Je continue vers le Kyaut Ka Latt, vous savez c’est ce morceau de roche un peu bizarre avec une pagode au sommet?! C’est tout petit (je m’attendais à un gros rocher) et rempli de moines mais c’est joli. Je continue ma petite aventure en scooter puis j’arrive au lac Kan Thar Yar où je ne m’éternise pas malgré la beauté du lieu. (Vous remarquez que je suis en mode « passages éclairs » car je sais que ce sont les must touristiques du coin donc j’y vais par curiosité mais j’ai envie d’autres choses! 😉 )

Jusqu’ici, je réalise que les paysages et les couleurs sont absolument magnifiques! Toute cette verdure me fait un bien fou!!! J’adore! 🙂 Quant à ces roches karstiques, je ne m’en lasse pas!

route vers le Mont Zwegabin à Pa An

Highway to hell?

Pa An verdoyante

Il fait gris mais c’est bien vert!

montagne Zwegabin en Birmanie

Le Mt Zwegabin

carburant vendu en bouteilles au Myanmar

Vous prendrez bien un peu d’essence? 1L = 1000 kyats

Et soudain…

Alors, juste pour donner un peu plus d’infos sur la situation, lorsque j’étais à Hpa An, ça faisait presque 3 mois que j’étais en voyage. Avant la Birmanie, j’ai passé un mois en Inde puis un mois au Népal et jusqu’ici, je me suis bien régalée avec toutes les sortes de street food dans chaque pays (quand je dis que je n’ai pas été malade en Inde, on me fait les gros yeux genre « putain comment t’as fait? » parce que j’en ai mangé des plats concoctés avec les mêmes mains qui manipulaient les roupies bien dégueux!!! Lol bref.). Je disais donc que mon estomac a fait un sans faute jusqu’à ce que je tombe sur de la street food birmane douteuse…

Avec Andre, Véro et Margot, on décide d’aller dîner tous les quatre. Par chance, nous sommes tous branchés nourriture locale alors on s’accorde facilement et rapidement sur notre cantine de rue. On se régale (même si Andre souligne qu’on se tape les fonds de casseroles et que ce n’est pas idéal en général…). Bref, j’opte pour des légumes, du riz et du porc. Hmmm c’est bon!!! Margot va pour du cochon aussi mais les deux autres s’en passent (ils ont bien fait putain!).

Je vous épargne les détails mais j’étais dans un sale état!!! Je ne me suis jamais sentie aussi mal et je savais que c’était lié à la bouffe puisque le « drame » s’est produit en pleine nuit donc avec la digestion et compagnie, je n’avais aucun doute. Je passe donc une mauvaise nuit et une sale journée entre la fièvre et les multiples duels avec le trône en porcelaine… (C’est là que je me félicite d’avoir opté pour cette chambre un peu plus chère que d’habitude en ayant le confort de laisser mon corps s’exprimer sans retenue… Joli tableau hein?! 😀 ) Franchement, je ne suis pas douillette et je me démerde toujours mais là, j’étais tellement au plus bas que je regrettais l’absence de ma petite maman! Finalement, c’est Andre qui s’est occupé de moi, trop sympa le mec et heureusement qu’il était là parce que je ne pouvais pas bouger, rien avaler, j’étais une vraie loque… Comme je suis plutôt contre les médicaments, j’ai pris un seul cacheton et j’ai laissé mon corps se battre tout seul.

C’est reparti mon kiki!

Le lendemain, je vais mieux alors pas question de rester enfermée! Je reprends mon scoot’ et je continue d’explorer les environs de Hpa An. 🙂

Pour le coup, je me suis lancée dans une aventure assez dingue! Je suis partie vers 10h30, j’ai traîné un peu dans les environs de Hpa An mais puisque je commençais à être familière avec le coin, j’ai eu envie d’aller ailleurs! Il faisait un temps magnifique (même si je savais que ça pouvait changer en quelques minutes) alors je me suis dis « tiens, je vais aller faire un tour vers la frontière avec la Thaïlande » (la fille qui veut du piment dans ses aventures quoi…)! Oui je sais, ce n’était pas très prudent mais cet objectif m’excitait bien! 🙂 Direction Myawaddy (oui c’est la partie en rouge sur le site de France diplomatie qui déconseille formellement d’aller par là mais ça, je ne le savais pas…).

zones dangereuses au Myanmar

Je vous raconte la suite dans un autre article parce que j’ai encore beaucoup de choses à partager avec vous! 🙂

Ecrit par Cyn

J'aime voyager, rencontrer des gens, admirer des paysages, découvrir des peuples, goûter la gastronomie locale, parler des langues étrangères. J'aime passer du temps sur internet, bloguer, écrire, tweeter, partager, apprendre, découvrir et échanger sur les réseaux sociaux. J'aime rire, à en pleurer, sourire, positiver, imaginer et aller toujours plus loin.

1 Commentaire

  1. Julien de Location-Francophone · 22 janvier, 2016

    C’est toujours un plaisir de vous lire et de découvrir le monde à travers vos articles et surtout vos jolies photos 🙂 En tous cas j’ai beaucoup rigolé et je ferais attention lors de mes prochains voyages de ne pas manger n’importe quoi 😉 Merci encore!

Commenter

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.