twitterfacebookgoogletumblryoutuberss

Gili Air, le paradis sur Terre

Gili Air, le paradis sur Terre

Après 2 semaines passées à Ubud et en sachant qu’on y reviendrait, on se décide à partir sur les îles Gili. Grâce aux bons conseils d’un couple français qu’on à rencontré au Warung Bale, on choisit Gili Air plutôt que Meno ou Trawangan.

Le trajet Ubud/Gili Air en minibus et bateau

On réserve nos billets de transport (minibus et bateau) aller/retour via notre hôtel au tarif de 1200000 Rp/94,00€ pour 2 personnes (incluant le transfert en bus de notre hôtel jusqu’au port + le bateau rapide du port jusque l’île de Gili Air et même chose pour le retour à la différence qu’on prendra un bateau lent et que ce sera plus long qu’à l’aller).

Le lendemain, on part à 7h30 du matin d’Ubud pour arriver vers 11h30 à Gili Air. Pas d’hôtel réservé, un homme nous approche pour nous proposer une chambre, on accepte (le truc qu’on ne fait jamais mais comme l’île est minuscule, on aurait cherché autre chose si ça ne nous convenait pas).

Au final, l’endroit était parfait et on avait tout ce qu’il fallait pour y être bien.

Calèche Gili Air

A Gili Air, oubliez le bitume et l’eau douce

A Gili, il n’y a pas de routes en bitume mais des chemins de sable ou en pierres; il n’y a pas de voitures ni de scooters mais des charrettes tirées par des chevaux ! Sinon, vous pouvez aussi opter pour le vélo mais bon, dans le sable, c’est franchement pas pratique(able).

Gili, c’est un petit paradis où l’eau douce ne fait pas partie du décor. En bref, c’est une aventure dans laquelle il faut s’adapter aux douches à l’eau salée MAIS, tout de même, avec eau chaude disponible (pas partout) !

Résultat des courses, on s’est trouvé un hôtel ultra confort et tant pis pour l’eau douce, de toute façon, Gili a bien d’autres atouts auxquels vous ne résisterez pas !

Je n’oublierai pas à quel point j’ai été émerveillée de découvrir des plages magnifiques bordées d’une eau des plus turquoises et limpides !

  • Transport : Aller : Ubud/Gili Air en minibus et bateau (4h). Retour : Gili Air/Lombok/Ubud en bateau (Gili/Lombok, 20 min; une fois à Lombok, vous devez marcher 10 minutes jusqu’au terminal de bus, pas la peine de prendre un taxi), minibus (Lombok station de bus/port, 2h20), bateau (Lombok/Bali, 6h), minibus (Ubud, 1h30) = 600 000 Rp/47,00€ par personne.
  • Hébergement : Hotel Gili Air, 320000 Rp/25,00€ la nuit avec petit-déjeuner (NB: vous pouvez facilement trouver des hébergements beaucoup moins chers et le choix ne manque pas !).
  • NB : les coupures de courant sont très fréquentes sur l’île et les connexions internet ne sont pas terribles donc sachez-le si internet est vital pour vous 😉 !
Ecrit par Cyn

J'aime voyager, rencontrer des gens, admirer des paysages, découvrir des peuples, goûter la gastronomie locale, parler des langues étrangères. J'aime passer du temps sur internet, bloguer, écrire, tweeter, partager, apprendre, découvrir et échanger sur les réseaux sociaux. J'aime rire, à en pleurer, sourire, positiver, imaginer et aller toujours plus loin.

3 Commentaires

  1. Simon le nomade · 20 décembre, 2012

    Excellent ce panneau de plongeur je ne l’avais pas vu :). En tout cas quel bonheur d’avoir vu des tortues qu’on avait pas vu à Koh Tao 😉

  2. Julien · 20 décembre, 2012

    Gili Air reste un de mes meilleurs souvenirs de mon voyage à Bali. C’est un endroit fou, j’adorais le soir pour rentrer dans mon hotel, je traversais ll’ile dans la nuit noire ! Une drole d’experience, je me suis perdu une fois….

    • Cyn · 20 décembre, 2012

      Pareil pour moi, certainement mon meilleur souvenir de Bali ! Ambiance nature et à la cool dans un cadre paradisiaque, le top 🙂 ! Et oui, il faut prévoir la lampe torche sur l’île 🙂 …

Commenter

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.